Tristesse : l'un des plus inventifs maîtres de l'animation japonaise, Satoshi Kon, vient de nous quitter. A 46 ans, il nous laisse quelques anime inoubliables comme "Perfect Blue", "Millenium actress" ou "Paprika", une série hallucinante "Paranoïa agent" mais surtout il nous laisse le regret d'être parti au début de sa grande oeuvre visionnaire et malade, unique en son genre. Il semblait encore avoir tant de choses à nous donner, à nous faire découvrir que j'ai du mal à le croire mort, parti pour toujours et que plus rien de nouveau de sa part ne sortira(à part peut-être "the dream machine" en cours de production au moment de sa mort) alors que j'attendais chacune de ces productions avec intérêt. Il faut et faudra continuer sans cet explorateur du rêve qui de toutes façons aura marqué son passage sur terre de manière indélébile dans les coeurs, esprits et rêves des chanceux spectateurs connaissant ses oeuvres. La seule chose susceptible de nous consoler est d'être certain qu'il a semé dans les esprits des graines d'une telle fécondité que d'autres imaginaires s'en inspireront et les feront germer dans des oeuvres à venir. Ainsi va la mort lorsqu'il reste de la vie.